Histoire de la raclette

Histoire

La raclette valaisanne et sa légende

Selon la légende, Léon, un viticulteur valaisan, inventa la raclette. Par une froide journée, Léon chauffa un morceau de fromage sur son feu de bois et dégusta le fromage ainsi fondu. Le plat typiquement valaisan était né. Une spécialité qui, depuis, fait fureur bien au-delà des frontières helvétiques.

En 1574, le fromage fondu était déjà connu en Valais. Ce n’est toutefois qu’en 1874 qu’il reçut officiellement le nom de raclette, dérivé du verbe racler, car on racle la couche de fromage fondu qui se forme sur la tranche d’une meule placée devant le feu.

Des sources attestent l’existence du fromage valaisan au IVe siècle av. J.-C. déjà. À l’époque romaine, le fromage d’alpage était réputé. Du XIVe au XIXe siècle, cette denrée servait même souvent de monnaie, de rémunération ou de produit d’exportation. Aujourd’hui, le Raclette du Valais AOP est encore fabriqué selon une recette ancestrale.

 

Origine protégée

Appellation d’origine protégée

Les indications géographiques et les dénominations traditionnelles de produits agricoles dont la qualité et les propriétés principales découlent de leur lieu de fabrication peuvent être protégées par le registre des appellations d’origine. Ainsi, seuls les producteurs installés dans une région concrète et respectant scrupuleusement un cahier des charges détaillé peuvent utiliser une dénomination protégée.

Depuis le 15 octobre 2007, le nom « Raclette du Valais » est enregistré en tant qu’AOP (appellation d’origine protégée) en Suisse. Grâce à un accord entre l’Union européenne et la Suisse, l’AOP « Raclette du Valais » est aussi protégée dans l’UE.

Calculette à raclette

Nombre de personnes:

kg Fromage à raclette
kg Pommes de terre
kg Cornichons
kg Oignons argentés